A Night at the Opera

Liste des groupes Rock Queen A Night at the Opera
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
18/20
Nom du groupe Queen
Nom de l'album A Night at the Opera
Type Album
Date de parution 21 Novembre 1975
Enregistré à Lansdowne Studios
Style MusicalRock
Membres possèdant cet album160

Tracklist

1. Death on Two Legs 03:43
2. Lazing on a Sunday Afternoon 01:08
3. I'm in Love with My Car 03:05
4. You're My Best Friend 02:50
5. '39 03:25
6. Sweet Lady 04:01
7. Seaside Rendezvous 02:13
8. The Prophet's Song 08:17
9. Love of My Life 03:38
10. Good Company 03:26
11. Bohemian Rhapsody 05:55
12. God Save the Queen 01:11
Total playing time 43:16

Chronique @ Krokodebil

25 Mars 2009
Cet album sans chronique, pas possible !

Alors 1975, le groupe Queen, qui commence à se faire un nom en Angleterre sort un album majestueux, au nom tiré d'un film des Marx Brothers. Ce concept album est une revisite de l'opéra par le rock, avec différents genres représentés, opérettes, opéra bouffe, etc...

L'intro au piano en crescendo forte de Death on Two Legs laisse présager l'agressivité latente du morceau d'ouverture, ou Freddie Mercury s'en rpend à un ex apparemment. Très bon titre teinté hard rock.

Et là, le deuxième morceau commence, guilleret au piano, avec sa voix exagéré et ronflante, perçant dans les aigus les plus délicieux. Un OVNI directement venu de l'opéra que l'on sent bien proche.

Le morceau suivant, chanté par Taylor, est personnellement le moins bon selon moi de l'album. Trop poussif et une voix pas terrible terrible pour une ode aux voitures ... Pas mon genre ^^

La balade de You're My Best Friend s'écoute avec plaisir, un morceau très sympathique et sans prise de tête, juste un joli message d'amitié.

'39 est un morceau particulièrement réussi, chanté par Brian May en personne. Le texte évoque avec nostalgie un rassemblement festif. Le refrain est superbe et assez poignant finalement.

Retour au Hard Rock avec l'incisif Sweet Lady qui nous rappelle et nous montre que Queen n'est pas qu'un groupe de Rock comme les autres.

L'opéra revient sur Sea Side rendez vous, un délicieux délire de Mercury au texte très "cliché" assumé et drôle.

Et là, commence l'Oeuvre de Queen. Non ce n'est pas Bohemian Rhapsody dont je parle, mais bien de the Prophet Song. Ce morceau de plus de 8 minutes est un chant d'apocalypse singulier et avant gardiste, qui pourrait sortir droit de groupes comme Magma. On y entend un Toy Koto, cet instrument traditionnel japonais, des bruits de vents soufflant sur les plaines, et 'lhistoire de la fin du monde nous est contée. Le messie arrive et avertir les hommes qui vivent dans le déni et le viol de Mère Nature, les imprécations de Mercury résonnent sur les riffs graves de May, et le groupe reprend en choeur suraigus ces avertissement. Le passage central, novateur, jouissif et très original, annonce presque Bohemian Rhapsody pour quiconque ne le connaîtrait pas. Des voix superposées, des centaines de voix, en canon, et un bel effet stéréo final.
La fin du morceau au Toy Koto est à coller des frissons.

Le deuxième morceau décevant, Love of My Life, est unpiano voix bien trop mielleux pour retenir mon attention.

Puis vient Bohemian Rhapsody, le morceau qui justifia l'album à l'époque. Oeuvre presque qualifiable de baroque, morceau à tiroir, débutant dans les gouffres du mélodramatique tire-larme, puis continuant sur scène, à l'opéra, par un délire italiano-gemranique.... Et le tout surenchéri par des riffs de guitares monstrueux, incroyablement glam et heavy à la foix. Mercury et May sont sentationnels et le coup de gong final sonne le glas de l'originalité. L'enregistrement du morceau fut dantesque, plus de 1800 voix étant superposées à certains moments. Injouable en concert, la partie centrale du morceau était samplée, provoquant la huée des spectateurs.

L'album se conclut avec irrévérence par une version de l'hymne anglais, God Save The Queen.

En somme 75 fut un tourant pour la musique en Angleterre, des groupes comme Led Zeppelin ou Queen y sortirent des oeuvres maîtresses, osées et incontournables, marquant définitivement la coeur des années 70's comme un monde ultra créatif et excessif, noyé dans le délire et souvent la drogue pour ce genre de groupes. Un chef d'oeuvre.

19 Commentaires

6 J'aime

Partager

ArchEvil - 23 Avril 2010: A Night in the Opera, c'est ultime, mon joyaux du glam rock, libéré de ses influences à la led zep, la bande à mercury nous sort là un monument inégalable. Un skeud tout en dentelles, plein de légèreté mais la recette est imperfectible. Et chaque titre est une hymne. Bien que contrairement à toi, le trouve "You're my best friend" en dessous du reste et apprécie grandement I'm in love with my car" ou Taylor nous sort ses vocaux un soupçon rocailleux mais qui prennent vraiment aux tripes, un titre un tantinet ironique mais que le personnage magnifie d'une sensibilité très touchante. Puis the prophet's song, le monument de Queen, une pièce à se passer en boucle. Enfin, je pourrais continuer la liste des superlatifs non-stop tant cet album est magistral, varié et inspiré. Merci pour ta chro l'ami qui rend justice à cette bombe.
Krokodebil - 23 Avril 2010: DR ;-)
ZazPanzer - 08 Mai 2010: Love Of my life est toujours un grand moment des concerts de Queen. je n'ai jamais eu la chance de voir Freddie en live, mais en 2005 c'est Brian qui l'a chantée après son solo de gratte, j'en avais véritablement les larmes aux yeux.
Par contre je ne savais pas qu'ils avaient joué Bohemian Rhapsody sans le sample ?? Et pourtant je suis plus que bien documenté sur Queen. Si quelqu'un a le nom d'une vidéo sur laquelle on peut voir ça, ça m'intéresse.
samolice - 07 Janvier 2013: Merci pour la chro.
Bon, je vais pas remuer le couteau dans la plaie ... mais j'adore aussi "Love of my life". Pour le reste, nous sommes d'accord, un classique qui s'écoute toujours avec autant de plaisir.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire