Straight Between the Eyes

Liste des groupes Hard-Rock Rainbow Straight Between the Eyes
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Rainbow
Nom de l'album Straight Between the Eyes
Type Album
Date de parution 10 Janvier 1982
Labels Polydor
Style MusicalHard-Rock
Membres possèdant cet album18

Tracklist

1. Death Alley Driver 04:36
2. Stone Cold 05:15
3. Bring on the Night (Dream Chaser) 04:02
4. Tite Squeeze 03:15
5. Tearing Out My Heart 04:00
6. Power 04:23
7. Miss Mistreated 04:25
8. Rock Fever 03:40
9. Eyes of Fire 06:41
Total playing time 40:17

Chronique @ kiss33

03 Août 2013

Un seul changement dans le line-up !

Deuxième album avec Joe Lynn Turner au micro, cet album m’a étonné car, contrairement aux albums précédents, le groupe ne connaît qu’un changement, le départ de Don Airey remplacé par David Rozenthal aux claviers. La pochette, de nouveau designé par Hipgnosis, reste dans le même genre, finis les petits arc-en-ciel de Down to Earth, de Rising et du premier album ! Ici, «juste» un homme avec un couteau planté «Straight Between the Eyes» ! Quoi de plus naturel ?
Le titre de cet album revient à Jeff Beck, qui a utilisé cette image pour comparer Blackmore et Hendrix ! Étrange, non ? D’ailleurs cet album continue dans la même lancée que le suivant, chemin que Blackmore a choisi de suivre, c'est-à-dire privilégier les mélodies aux gros riffs puissants de certains groupes… Mais pour Rainbow, cela a toujours été la marche à suivre ! Quoi de plus bon à écouter que des morceaux comme Death Alley Driver, Bring on the Night (Dream Chaser), Rock Fever… Même la semi-ballade Stone Cold est très réussie !! Cette fois, Blackmore est plus qu’épaulé par Joe Lynn Turner à l’écriture car ces deux derniers co-écrivent toutes les chansons, épaulés du morceau 2 au 6 par Roger Glover, sur le morceau 7 par le claviériste David Rozenthal et sur le 9 par le batteur Bob Rondinelli.

Mais qu’est-ce qui a bien pu m’empêcher de mettre 20 ?! Je vous pose la question…
Eh bien, cet album serait sorti sous un autre nom que Rainbow, c’était emballé et pesé je mettais 20 sans hésiter !! Mais, voilà… Un petit lutin magique était passé par ici quelques années avant lui mettant la barre bien plus haute que certains ne l’auraient imaginé, surtout pour ces productions chez Elf, non point mauvaises mais d’un autre genre… Que ce grand nom du hard et du heavy repose en paix…

Mais finissons cette chronique sur une note plus gaie, soit Death Alley Driver que je vous laisse découvrir ci-dessous.

PS : c'est pas parce que je mets 19 que cet album est mon préféré... Je lui préfère d'ailleurs le précédent alors que j'ai mis 18!

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire