Under My Skin

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Avril Lavigne
Nom de l'album Under My Skin
Type Album
Date de parution 25 Mai 2004
Labels Arista
Style MusicalPop Rock
Membres possèdant cet album64

Tracklist

1. Take Me Away 02:57
2. Together 03:14
3. Don't Tell Me 03:21
4. He Wasn't 02:59
5. How Does it Feel 03:44
6. My Happy Ending 04:02
7. Nobody's Home 03:33
8. Forgotten 03:16
9. Who Knows 03:30
10. Fall to Pieces 03:28
11. Freak Out 03:13
12. Slipped Away 03:33
Bonustracks
13. I Always Get What I Want 02:33
14. Nobody's Home (Live Acoustic Version) 03:41
Total Playing Time 43:31

Chronique @ WaterLullaby

30 Juillet 2014

L’album le plus rock d’Avril Lavigne

Under My Skin est l’album le plus rock, le plus profond d’Avril Lavigne. Ce second opus a été produit par Don Gilmore (Lacuna Coil, Linkin Park, Bullet For My Valentine). La chanteuse a également fait appel à Butch Walker sur "My Happy Ending" et à Ben Moody (ex-Evanescence, We Are The Fallen) pour le titre "Nobody’s Home".

Le titre de cet album, Under My Skin, est bien choisi puisque la chanteuse se dévoile un peu plus à travers ses textes comme sur le titre "Slipped Away" où elle évoque la disparition de son grand-père l’année précédente. Avril Lavigne parle toujours d’amour ("Take Me Away", "Together", "My Happy Ending", "Fall to Pieces"), d’adolescence ("Don’t Tell Me", "How Does It Feel", "Nobody’s Home") mais également du passage à l’âge adulte ("Who Knows", "Freak Out").

Un nouvel instrument vient s’ajouter au tableau : le piano. Présent sur les titres "Together", "Forgotten" et "Slipped Away", il ne quittera plus jamais la chanteuse. Les clips ainsi que la promo de l’album sont également différents. Pour la première fois, sur le titre "Don’t Tell Me", les musiciens de la chanteuse n’apparaissent pas dans le clip tout comme durant les interviews contrairement à la promo du premier album en 2002, Let Go. Le clip "Nobody’s Home" aussi offre son lot de nouveautés puisqu’Avril Lavigne y joue deux rôles : celui de l’adolescente fugueuse vivant dans la rue et celui de la jeune femme élégante entourée d’un orchestre. La chanteuse déclarera d’ailleurs qu’elle a écrit cette chanson pour une amie qu’elle avait connu au lycée et qui ignorait où elle allait.

Malgré toute cette tristesse et cette mélancolie, il y a un titre, "He Wasn’t" qui nous fait bouger, tout comme la chanson bonus "I Always Get What I Want". "He Wasn’t" bénéficiera d’ailleurs d’un clip où la chanteuse se déchaîne.

Ce second album est le plus sombre de la discographie d’Avril Lavigne. Et lorsqu’on l’écoute et qu’on écoute ses titres actuels, on se rend compte de l’énorme fossé qui s’est creusé en à peine 10 ans.

2 Commentaires

3 J'aime

Partager
 
christcherfan - 30 Juillet 2014: En un mot: Parfais:)
keketomax - 31 Juillet 2014: "en a peine 10 ans" mais 10 ans c'est beaucoup quand même, super chronique, tu comptes en faire d'autres d'Avril Lavigne? (par exemple le dernier...?)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire