Texino

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
pas de note
Nom du groupe Automatic Sam
Nom de l'album Texino
Type Album
Date de parution 14 Octobre 2011
Style MusicalStoner Rock
Membres possèdant cet album1

Tracklist

Re-Issue in 2012 by Quadrofoon Records with a different cover.
1. OOO
2. You're Gonna Miss Me
3. Keep On Shaking
4. Don't Need No Doctor
5. Good Jungle
6. Sweet Machine
7. Everyman
8. Texino
9. Lights Out
10. Everready Betty
11. I Want Mine
12. Hard Time Killing Floor Blues

Acheter cet album

Automatic Sam


Chronique @ growler

23 Fevrier 2014

une ambiance crasseuse, moite, fleurant bon l’huile de vidange

Automatic Sam est un quatuor originaire de Nijmegen aux Pays-Bas, fondé en 2008 par Pieter Holhenborg (guitare/chant), Rense Slings (guitare), Bob Hogenlst (batterie) et Harm Wopereis (basse), pratiquant une sorte de "rock garage", enrobé de "blues" avec un fort accent de "hard rock seventies", il en résulte un style très particulier et original. C’est en novembre 2009 que le combo sort son premier méfait sous la forme d’un EP baptisé « Hot foot oil » qui reçu un très bon accueil du public et de la critique, ce qui lui ouvrit les portes de premières parties tels que DE Wolff, Orange Sunshine, mais aussi pour Black Rebel Motorcycle Club.

Automatic Sam sort son premier long format "Texino", produit par Koen-Willem Tofring et Gijs Coolen, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est… singulier!! "Texino" nous plonge instantanément dans une ambiance crasseuse, moite, fleurant bon l’huile de vidange, on imagine sans mal le combo "jammer" dans une pièce enfumée…si vous voyez ce que je veux dire. Le son est sale, la basse très en avant, seventies à souhait, à la limite du "stoner", sans jamais sombrer du côté obscur de la force métal.

Le disque commence par une intro planante avant que ne déboule "You’re gonna miss me", mélange de Queens Of The Stone Age et de blues psyché. L’ombre des "Reines du stone age" est d’ailleurs aussi présente sur des titres comme "Sweet machine" ou encore "Don’t need no doctor". Automatic Sam est capable d’alterner avec du rock bien rentre-dedans comme «"Keep on shacking" ou "Light out", mais aussi avec des morceaux épiques et tortueux comme "You’re gonna miss me". Le groupe se fend même d’une reprise de Skip James particulièrement lancinante avec "Hard time killing floor blues", sans oublier les instrumentaux de bonne qualité "Good jungle", l’endiablé "Everready Betty" et "Texino".

Un style particulier…et c’est bien là le problème. Il faudra plusieurs écoutes pour pouvoir appréhender "Texino" qui est une sorte d’ovni à la frontière du "stoner", du "rock" et du "blues". L’ambiance trop "moite" et "enfumée", sale et "huileuse" qui en ressort confère à une sorte de gêne pour l’auditeur et, de ce fait, empêche tout néophyte de pouvoir rentrer pleinement dans le disque. Dire qu’il faut être persévérant pour aller au bout de l’opus relève du doux euphémisme, l’envie de reprendre son souffle est permanente, due à ce son étouffant, gras et lourd. Aussi, le chanteur n’est pas doté d’un organe exceptionnel et la somnolence nous guette sur les titres les plus longs. De plus, un franchissement de la frontière "stoner" aurait donner plus d’impact à ce disque qui manque cruellement d’envolées sauvages.

Au final, "Texino" est un "disque ovni" qui ne s’apprivoise pas facilement, même pour les plus aguerris d’entre nous. L’originalité des compositions et du style n’est pas à remettre en question, mais un peu moins de lourdeur donnerait un plus de clarté à ce "Texino" si sombre, l’impression d’étouffement s’estomperait et redonnerait plus d’aisance à apprécier la musique de Automatic Sam, qui finit par s’engluer dans sa propre crasse.

À ne pas mettre entre toutes les oreilles !!!

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Automatic Sam