Smell The Magic

Liste des groupes Grunge L7 Smell The Magic
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe L7
Nom de l'album Smell The Magic
Type Album
Date de parution 01 Septembre 1990
Style MusicalGrunge
Membres possèdant cet album13

Tracklist

1.
 Shove
 03:13
2.
 Fast and Frightening
 02:37
3.
 (Right on) Thru
 03:14
4.
 Deathwish
 03:48
5.
 'Till the Wheels Fall off
 03:46
6.
 Broomstick
 03:50
7.
 Packin' a Rod
 02:10
8.
 Just Like Me
 03:33
9.
 American Society
 03:52

Durée totale : 30:03


Chronique @ UglykidJoe

09 Juin 2013

Rock empli d’énergie et de feeling.

Le mouvement Grunge de Seattle et sa recette musicale particulière ne tarda pas à étendre son influence hors de l’état de Washington, et à voir émerger multitudes d’autres foyers, comme la Californie. C’est à Los Angeles que se forme L7, groupe entièrement féminin et se réclamant du mouvement 'riot grrl' (ayant pour attrait l’engagement politique en faveur de causes féministes). C’est sur Epitaph records qui sort leur premier méfait: album éponyme de Punk underground. Puis, les L7 se firent signer chez le célèbre Sub Pop, la maison qui promût le Grunge. C’est ainsi que sorti, en 1990, "Smell The Magic", EP qui devînt leur véritable deuxième album en 1991.

La musicalité du groupe est en progrès: d’un Punk dans la pure lignée de GG Allin, nous passons à une démocratisation qui voit s’y mélanger ce rock underground et DIY propre à Seattle. A travers ce rock qui se veut volontairement sale, se déchaine toute l’énergie des 'riot grrls'. S’enchainent rythmiques lourdes et entrainantes, refrains pleins de fougue et leads simplistes et bordéliques pourtant si jouissifs. Certains titres, par leur refrain particulier, sont marquants et provoquent des risques de fredonnement aigus: "Shove", "Fast and Frightening", "Deathwish", "Just Like Me"…

Elément à prendre en compte, apprécié des fans et rejeté par d’autres: l’amateurisme. Ce dernier est prépondérant mais clairement assumé, et revendiqué. C’est justement une des forces du genre, qui propose un Rock empli d’énergie et de feeling plutôt que de technique. Le disque s’achève sur ce qui demeure l’un des meilleurs titres des L7 : "American Society". Des paroles contestataires qui respirent l’âme même du Grunge, une mélodie entêtante et un refrain inoubliable, un morceau génialissime qui clôt l’album en beauté.

Bien que 'n’appartenant à aucune scène', les L7 ne tardèrent pas à se faire connaître grâce à un album qui se trouvait pourtant bien rangé parmi les disques de Grunge. De même, la renommée du groupe plaça rapidement les Californiennes parmi les têtes de file des 'riot grrls'. Un an plus tard, sortît le plus abouti, plus mature et plus célèbre encore "Bricks Are Heavy".

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire