Rehab Doll - Dry As a Bone

Liste des groupes Grunge Green River Rehab Doll - Dry As a Bone
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Green River
Nom de l'album Rehab Doll - Dry As a Bone
Type Compilation
Date de parution 13 Septembre 1990
Style MusicalGrunge
Membres possèdant cet album2

Tracklist

1. This Town 03:23
2. P.C.C 03:44
3. Ozzie 03:11
4. Unwind 04:42
5. Baby Takes 04:24
6. Searchin' 03:48
7. Ain't Nothing to Do (Alternate Mix) 02:38
8. Queen Bitch 02:58
9. Forever Means 04:20
10. Rehab Doll 03:23
11. Swallow My Pride 02:59
12. Together We'll Never 04:01
13. Smilin' and Dyin' 03:23
14. Porkfist 03:13
15. Take a Dive 03:28
16. One More Stitch 03:53
Total playing time 57:28

Chronique @ UglykidJoe

02 Juillet 2013

Faire du Rock et envoyer la sauce à une bande d’ados perdus

Fait historique : Dans les années 80, à Seattle, on s’ennuie… cet élément aura des répercussions sans équivalant dans l’histoire du Rock. C’est dans ces circonstances que de multiples projets Punk, Rock et Hardcore se forment dans cette ville perdue du Nord des USA, souvent ignorée par les tournées des grands groupes. En 1984 est mis sur pied Green River, qui tire son nom des Creedence Clearwater. Green River est un groupe qui monte pas mal sur scène et enflamme les salles. Très vite remarqués par Sub Pop, qui cherche à soutenir la scène underground locale, les Green River sortirent alors un EP, « Dry As a Bone » en 1987, et « Rehab Doll » en 1988.

Green River s’abreuve de Rock garage, de fougue Punk et de groove Hardcore pour faire ressortir sur scène ce mélange très spécial qui valut leur succès. Très vite le groupe voit se former autour de lui une fidèle fan base et un soutien inconditionnel des autres groupes aux mêmes motivations : se défouler sur scène. Car c’est là que réside l’essence même de Green River, faire du Rock et envoyer la sauce à une bande d’ados perdus aux cheveux gras et affublés de perf’ et de vestes de bûcherons couvertes de carreaux qui, comme nulle part ailleurs, foutent un bordel monstre dans les salles. Ce mélange explosif de Led Zeppelin, de Sex Pistols et de Dead Kennedy’s a de quoi se la donner. Malgré tout, le disque demeure varié : des plans rapides et entrainants, des morceaux plus calmes et plus profonds, des changements d’humeur qui se font ressentir au fil de l’écoute… un condensé riche et varié sur vinyl dont la seule ligne directrice est de faire ressortir l’énergie du Rock.

« Rehab Doll » était déjà une sortie posthume, mais cette compilation réunissant ce dernier avec le premier EP « Dry As a Bone » sorti en 1990 demeure le véritable testament du combo. Bien plus qu’un groupe, Green River est une page d’histoire. En effet, les circonstances, les motivations, le son et la démarche… c’est là que tout à commencé. Le groupe n’eût jamais de grand succès commercial, mais ses fans étaient là et il fut surtout une influence majeure et l’un des piliers de ce qu’allait devenir le chamboulement planétaire appelé Grunge.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire