On a Sad Sunny Day

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Arctic Plateau
Nom de l'album On a Sad Sunny Day
Type Album
Date de parution 12 Juin 2009
Style MusicalPost-Rock
Membres possèdant cet album1

Tracklist

1. Alive
2. On a Sad Sunny Day
3. Lepanto
4. Ivory
5. In Epica Memories
6. Amethyst to #f
7. Iceberg Shoegaze
8. Coldream
9. Eight Years Old
10. Aurora in Rome
11. In Time

Chronique @ Mr4444

01 Mai 2013

Venez rafraichir votre âme tourmentée

Le monde n'est pas fait de gens heureux et de gens tristes. Tout le monde vient à souffrir de moments tristes, de longues pages d'angoisse, d'une envie de pleurer, d'une envie de hurler sa peine. Mais peu le font. Par fierté ou par dépit, on préfère passer pour la personne insensible que rien ne viendra ébranler. Image malheureuse, mais tellement commune...

Nous avons tous notre façon d'expédier notre surdose de malheur. Gianluca Divirgilio a, lui, choisi de la coucher sur papier et de l'exorciser par la musique. C'est ainsi que se présente Arctic Plateau, projet solo du musicien et chanteur italien, fondé sur une base très Post-Rock et Shoegaze. Si des groupes comme Godspeed You Black Emperor ou Mogwai ont permis de lancer le Post-Rock dans les années 90, force et de reconnaitre que le genre a continué sa route depuis. Même si leur musique n'est pas fondamentalement Post-Rock, des groupes aujourd'hui reconnus comme Alcest ou Les Discrets l'utilisent pour faire vivre des émotions toutes particulières dans leurs musiques.

Celle d'Arctic Plateau révèle un côté majoritairement aérien, planant, tout en conservant une certaine lourdeur, un sentiment assez oppressant, froid. Le calme apparent est mis au même niveau qu'une puissance parfois martiale et épaisse, mais sans jamais pénétrer dans des sonorités Metal, celle-ci étant seulement délicieusement frôlée. La violence en soi, n'est pas musicale, seulement psychologique, devant la douceur extrême de la musique créée par l'Italien. Chacune des notes plaintives de Gianluca vous rappelleront à vos vieux souvenirs d'enfants, à de vieilles photos jaunies par le temps, comme l'accentue la pochette de l'album, une ancienne photo de vacances à la mer aux couleurs légèrement sépias et usées...

Le chant de Gianluca est déchirant de beauté, de calme et douceur. Purement lent et planant, il déverse une voix claire jamais sirupeuse ou pompeuse et s'autorise à de rares moments, l'espace d'une toute petite poignée de secondes, de brefs hurlements presque Black. Ces cris nous font frissonner et nous rappellent seulement à la tristesse que l'italien veut transmettre. Très souvent chanté, quelque fois parlé, rarement hurlé, le chanteur s'autorise également de très rares passages extrêmement discrets dans sa langue natale (sur « Coldream » par exemple).

« On a Sad Sunny Day » n'est pas un disque que l'on peut décrire. On le vit, on se laisse porter durant presque une heure et quart (avec toutefois un silence d'une dizaine de minutes sur la piste finale). On l'écoute seul, pour se remémorer nos souvenirs de gosses. On l'écoute à deux, avec cette personne si chère à notre cœur, pour la tenir par la main et se souvenir que la vie est belle, malgré les coups durs que nous devons endurer. On l'écoute d'une traite, pour ne pas couper court à ce voyage méditatif et émouvant.

Une musique, aussi belle soit-elle, possède également des points faibles et le principal point à attribuer à Arctic Plateau serait que malgré sa grande beauté, le contenu est trop « commun » et aura beaucoup de mal à se démarquer de la masse Ambiante... De plus, chaque titre semble reprendre des éléments de la chanson précédente et ainsi de suite, ce qui confère finalement un très léger manque d'originalité à l'ensemble, bien que l'album demeure une offrande idéale à tous amateurs de musiques Atmosphériques.

N'ayez pas peur, venez et plongez dans les eaux calmes et glacées d'Arctic Plateau, venez rafraichir votre âme tourmentée par bien trop de soucis. Laissez-vous porter par les courants tristes et aériens de la musique de l'Italien, après plus d'une heure, la lumière, vous l'apercevrez enfin mais curieusement, l'envie de la toucher sera devenue inexistante...

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire