Echoes, Silence, Patience & Grace

Liste des groupes Grunge Foo Fighters Echoes, Silence, Patience & Grace
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Foo Fighters
Nom de l'album Echoes, Silence, Patience & Grace
Type Album
Date de parution 25 Septembre 2007
Style MusicalGrunge
Membres possèdant cet album76

Tracklist

1.
 The Pretender
 04:29
2.
 Let It Die
 04:05
3.
 Erase/Replace
 04:13
4.
 Long Road to Ruin
 03:44
5.
 Come Alive
 05:10
6.
 Strangers Things Have Happened
 05:21
7.
 Cheer Up, Boys (Your Make Up Is Running)
 03:41
8.
 Summer's End
 04:37
9.
 Ballad of the Beaconsfield Miners
 02:32
10.
 Statues
 03:47
11.
 But, Honestly
 04:35
12.
 Home
 04:52

Durée totale : 51:06


Chronique @ Zaitoichi

07 Janvier 2009
Dave Grohl nous a habitué à voir le Grunge s'éloigner des Foo Fighters au fur et à mesure de leurs albums pour laissé place au rock. Tâche difficile quand on a participé activement à l'explosion mondial du Grunge au début des années 90. Malgré tout l'esprit se rapproche des 2 premiers opus par l'efficacité des morceaux et leur tonus !
Devenu à présent père de famille, Dave Grohl aborde certainement la musique d'une manière différente. Et après toutes ces années à succès, que ce soit pour les Foo Fighters ou Dave Grohl, on prend forcément de l'assurance. Le piège est d'attraper la grosse tête et de sortir un album sans intérêt et de clamer qu'il est extraordinaire. Ce piège ne croisera pas le chemin des Foo Fighters et l'album sera une perle.
Encore plus éclectique que les autres opus, oui c'est possible, Echoes, Silence, Patience & Grace enchantera les amateurs du genre. Encore une fois 5 bons titre se démarquent The Pretender, Long Road to Ruin, Ballad of the Beaconsfield Miners, Let It Die et Summers End le tout nous offrant encore et toujours un split Power Rock Pop agrémenté de Ballades.
Fini la musique à consonance Teenager et bienvenue au à la musique couillu ! Couillu ne voulant pas dire violente mais tout simplement viril.
La production est particulièrement bonne mettant en avant tout ce qui est bon et au bon moment. Une batterie bien en place distribuant des baffes à qui le veut, des guitares tranchantes et percutante et une guitare acoustique omniprésente donnant un aspect chaleureux aux choses.
On aurait pu avoir peur de l'essoufflement mais encore une fois le père Grohl s'en sort bien.
Quasiment chaques compositions à sa montée en puissance à nous donner des frissons. Les effets utilisés sont très discrets mais présents, placés à des moments clé ils agrémentent les bonnes sensations de l'auditeur.
Côté voix, on ne peut dire que la progression est logique. On a presque l'impression que ça sort tout seul, non pas sans effort mais que ça sonne tout de suite.
Pour conclure je ne peux qu'encourager les Foo Fighters à continuer dans cette lignée et à continuer également à se faire plaisir car ça nous en donne également.

Zaitoichi
16/20

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire