En Palestine


Chronique @ Chab

24 Décembre 2012

Le Rock Identitaire possède quelques groupes de qualités... dont In Memoriam !

S’il y a une scène que beaucoup de monde renie c’est bien la scène identitaire. Et pourtant…

Nous sommes en 1999, toute la scène Rock Française a vendu son âme contre quelques billets… Toute ? Non ! Un groupe irréductible résiste encore et toujours à la vente aux enchères de la dignité artistique en gardant espoir qu’un jour leurs messages passeront aux oreilles des Français.
Car des messages, In Memoriam en a plein sa besace. Un groupe engagé comme on en fait plus, une volonté de convaincre, un nationalisme assumé sans tomber néanmoins dans le cliché « bête et méchant » (Non, aucune référence à Evil Skins ici !).

Après une démo sortie en 1997 qui manquait de charme et un album l’année suivante qui possède quelques pépites qu’on réécoutera avec plaisir, le groupe nous pond un mcd de 3 titres (assez évocateur par ailleurs) qui aurait pu passé inaperçu. Mais le destin s’en mêla et c’est en cette année 1999 qu’In Memoriam prouva qu’il est une valeur sûre de la scène identitaire. Osons même dire qu’il en devient un leader !

Trois titres, comme je le disais, qui prouvent tout le talent du groupe : L’engagement est présent sur les trois titres. « Assassins de Mon Peuple » commence doucement, posant les bases d’un rock classique à première vue mais qui entraine inévitablement l’auditeur à chanter à tue-tête le refrain. Chanson parlant de l’affaire du « Sang Contaminé » où le groupe veut la mort pour ces dits « Assassins ». Musicalement, le groupe s’en sort sans problème : Sans fioritures, sans artifices, sans solos gargantuesques (seulement un petit solo sur la fin, assez simple dans son ensemble). Ici, on veut vous faire réfléchir, vous faire comprendre des choses et tout cela sur un fond rock des plus attrayant !

Car le groupe ne s’arrête pas là… « En Palestine », qui reste la meilleure chanson de ce court Mcd, possède un charme incroyable, une efficacité redoutable avec cette rythmique comme on en fait plus. Parti pris évident pour la cause Palestinienne, le groupe montre encore une fois le talent qu’il a pour composer des titres accrocheurs, au refrain enivrant. Des paroles, car il faut tout de même s’y intéresser, au demeurant intéressantes (Chacun se fera son propre avis, je n’émets aucun jugement sur la « vérité » prônée par le groupe !) car bien écrites mais surtout poignantes : Le groupe est sincère et assume entièrement ce parti pris. La musique n’en demeure que meilleure car quoi de mieux que d’écouter un groupe qui croit en ce qu’il dit.

Mais la critique ne s’arrête pas là : il en manquait une, celle de la critique ouvertement sociale. « Televores » vient vous remettre en place et vient critiquer le Français moyen qui reste planté devant sa télévision en s’abreuvant de débilités ahurissantes et de films que l’on retrouverait aisément sur Nanarland ainsi que de la pseudo intellectualisation de la télévision ! Plus brouillonne dans sa composition ainsi que dans le son, ce plaidoyer contre la « misère intellectuelle » commence sur une petite introduction assez douce avant d'envoyer un riff accrocheur puis la chanson monte en puissance arrivée au refrain, le tout accompagnée d’un certain cynisme évident. Toujours simple dans sa composition mais jamais simpliste, le groupe signe ici un autre titre entrainant et convaincant !

In Memoriam, en trois titres, prouve qu’il fait parti de ces groupes qui ont des choses à dire, des choses à raconter et que même si cela dérange, ils continueront à cracher à la gueule de leurs opposants. On est en droit de ne pas aimer ce type de propos mais il faut l’avouer : In Memoriam, c’est du rock de qualité !
« Plus les programmes sont exécrables, plus le public applaudit ». Ils ont bien raisons !

5 Commentaires

5 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More... Share

Chab - 29 Décembre 2012: Les bérus ? Non pas du tout :D



On va dire qu’idéologiquement, In Memoriam est à l'opposé des Bérus !



Musicalement, ça reste du Rock assez rentre dedans alors que les Bérus font une musique plus simple, avec une boite à rythme en prime. Les deux groupes n'ont rien à avoir ;)
Fafnyr - 30 Décembre 2012: d'accord, merci de l'info, j'aurais pu etre dans l'erreur
adrien86fr - 30 Décembre 2012: Tout est dit !

J'adore ce groupe et particulièrement cette scène RIF/RAC donnant à la liberté d'expression, à l'anticonsensualisme leurs véritables lettres de noblesse..

Ils dérangent ? Leur discours est incompatible avec le ciment idéologique de notre société ? TANT MIEUX, celui qui personnellement me dictera mes choix d'écoutes musicales n'est pas encore né.

Merci pour cette juste chronique rendant hommage à un groupe véritablement rebelle, à mille lieux des précités Bérus et autres idoles risibles de l'éternelle contestation estudiantino trotskiste.

"ils continueront à cracher à la gueule de leurs opposants."

NON SERVIAM

Chab - 30 Décembre 2012: Merci à toi d'avoir pris le temps de la lire ;)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de In Memoriam


Autres albums populaires en Rock indépendant